Edition Cinéma Préhistorique 2015-2016

Coffret de 5 livres  des auteurs contemporains qui ont écrit pour le Cinéma Préhistorique saison 2015-2016 dont vous pourrez retrouver la présentation ci-dessous:

MARIE FABRE
Marie Fabre travaille, vit et sévit à Lyon. A signaler son penchant pour la littérature italienne, qui lui a valu quelques traductions (notamment d’Amelia Rosselli, aux éditions Ypsilon) et de récentes collaborations avec Fabrik pour le Cinéma Préhistorique (Rosselli, Pasolini).

ELISE BONNARD
Elle écrit en format carré des mots pastilles. Usage interne. Faire fondre sous la langue. Parfois, elle tranche, elle coupe à travers champs magnétique. Elle déteste quand ça dure trop longtemps. 40 minutes maxi. ça tombe bien ! Lieux de création : train, lit, salle de bain et station spatiale en construction.

ANTOINE SULTANA
Je donne pour la première fois des textes à Ben, à Guru Guru, au Cinéma Préhistorique. Je suis un novice de 9 ans. Je connais la poésie sans la connaître. J’oublie souvent de l’écrire. Je cherche une langue pour le faire.
Je vais aujourd’hui sur la haine, je vais sur la colère, je vais sur la diatribe. Je construis avec du détruit. Je prends de la science-fiction, je la vois, je la prends pour que tout soit détruit. Je la fais donner sur des situations, sur des choses, sur des lignes. Je veux révéler, débloquer, dénouer, là où je vois des murs, de la perte, des collisions. Je ne résous rien.

FABIEN STEICHEN
Fabien Steichen édite des partitions qui, une fois interprétées, produisent des situations déconcertantes. Les personnages de ses fictions représentent différents savoir-faire, révélant des formes de vie souvent cloisonnées. Ces interprétations, souvent visibles par accident, s’insèrent dans nos habitudes pour déjouer nos comportements. Les attitudes singulières qu’il édite sont émancipées d’une crise narcissique qui réserve à quelques personnes la possibilité d’agir.
Après avoir donné des cubes de bronze aux passants (2009), il produira d’étranges comportements dans le métro (2012) ainsi que différents témoignages (2014). Ses partitions furent également interprétées dans différentes institutions telles que les Laboratoires d’Aubervilliers, la Maison de la poésie et le Palais de Tokyo.

Guillaume FOURNIER
Complice du Cinéma Pré-historique depuis ses débuts en tant que compositeur, musicien et chercheur de trésors littéraires. Il nous propose cette année un texte: sa vision des enfers, une descente de plus. Passionné de mythe et de poésie, attaché comme seul un musicien, à la métrique du texte, il nous emmènera dans ses mots, avec ses maux, entre hypnose et rêve.

Edité par Fabrik Juin 2016
Imprimé et manufacturé chez Ripopée à Nyon Suisse





Articles récents

Archives

Les commentaires sont fermés.